Avec Don Bosco, donner une espérance aux jeunes

Ce 31 janvier, la personne de Saint Don Bosco est à l’honneur. Ce prêtre éducateur qui a vécu au 19ème siècle garde une grande influence sur les jeunes eux-mêmes.

C’est dans cette philosophie que le réseau salésien a eu l’idée de lancer ce jour, une série de vidéos montrant une image positive et enthousiasmante des jeunes autour des grandes questions qui les occupent. Le site 52paroles débute d’ailleurs sur une interpellation « Et vous les adultes! » Ensuite chaque semaine, un nouveau clip de 4 minutes permettra de regarder le monde à travers les yeux des 15-25 ans, cette génération si mal considérée.

« Don Bosco a su faire sentir l’étreinte de Dieu à tous les jeunes qu’il a rencontrés, en leur offrant une espérance, une maison, un avenir» , a souligné le pape François la veille de la fête du fondateur des Salésiens. Et le pape de souhaiter : « Que son témoignage nous aide tous à considérer combien il est important d’éduquer les nouvelles générations aux valeurs humaines et spirituelles authentiques. »

François a davantage encore évoqué le saint patron des Salésiens dans préface de l’ouvrage Evangelii gaudium avec don Bosco (Ed. Elledeci). Il y soulignait que le message de don Bosco avait été « un message révolutionnaire à une époque où les prêtres vivaient la vie du peuple de manière détachée» : il apportait « la joie et le soin d’un véritable éducateur à tous les jeunes qu’il arrachait des rues ».

À Turin, ville industrielle « qui attirait des centaines de jeunes à la recherche d’un travail» , écrivait le pape François, don Bosco « descendait dans les rues, entrait sur les chantiers, dans les usines et dans les prisons» . C’était un « porteur sain » de la « joie de l’Évangile », toujours « joyeux, accueillant, malgré les mille fatigues qui l’assaillaient quotidiennement« . Pour lui, poursuivait-il, « la sainteté consistait à être toujours gai ». « Ce n’était pas un saint avec une tête de vendredi saint, un triste rabat-joie» , mais plutôt une tête « de dimanche de Pâques» .

par (avec Zenit) – Cathobel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *