Bleri Lleshi: L’Amour en temps de peur.

(compte-rendu de la conférence du 27 février 2018 par Véronique Delloye)

Nos impressions sur la situation des réfugiés et sur leur nombre sont souvent éloignées de la réalité .
Prenons les chiffres: il y a 65 millions de personnes déplacées dans le monde dont 22 millions et demi qui ont le statut de réfugié. La moitié concerne des enfants. Les causes principales en sont le climat et les guerres. L’Europe accueille entre 2,5 % et 4 % de ces réfugiés . En Belgique, l’année 2015 qui a été l’année la plus sollicitée, nous avons reçu 33.000 demandes . En 2017 , le chiffre est tombé à 19.800. Très loin des impressions de certains qui croient que nous accueillions entre 300.000 et un million de demandeurs .

En Belgique le pourcentage de la population issue de l’immigration toutes nationalités confondues est de 12 % (Russes, Francais, arabes etc…). A Bruxelles , ce chiffre monte à 66 % . Après Dubaï , Bruxelles est la deuxième ville la plus diversifiée au monde .

Quelles sont les principales causes de la méfiance vis à vis des migrants ?
Les médias et les politiciens qui mentent sur les chiffres et sur les conséquences de l immigration . Il faut savoir que 95 % des Syriens se trouvent en Jordanie, au Liban et en Turquie. Pas en Europe !

Notre sécurité sociale consacre 0,2 % aux réfugiés. Très différent des chiffres que nous présentent certains leaders politiques. 75 % des réfugies des années 90 ont trouvé un travail .

En Allemagne, la décision d accueillir un million de réfugiés est le fruit d un calcul très objectif. Il faut accueillir ces personnes pour contrer le vieillissement de la population et
rééquilibrer la sécurité sociale. Les réfugiés créent des emplois .
L’Europe est en train de perdre 100 millions de sa population.
En Belgique les chiffres sur la pauvreté sont éloquents : 11 % sont belges, 33 % sont turcs et 54 % sont marocains.
Les jeunes ne trouvent pas de travail. C’est une question de racisme .
Les questions religieuse ne concernent qu une petite partie de la population .

Il est essentiel que nous sortions de nos préjugés, que nous nous informions sur la réalité des chiffres et que nous puissions nous ouvrir à l Amour pour combattre la peur qui
pollue tant nos sociétés .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *