Archives mensuelles : novembre 2014

Miséricorde et doctrine : Enjeux théologiques et ecclésiologiques du synode sur la famille

Une réflexion proposée par Ignace Berten, o.p. « Les mois qui ont précédé le synode ont été marqués par une polarisation publique au plus haut niveau des cardinaux sur la question de l’ouverture ou non de l’accès à la communion eucharistique pour les divorcés remariés. Cette question n’est pas la plus importante ni la plus urgente concernant la problématique de la famille et des familles aujourd’hui pour l’Église. On peut se demander alors pourquoi elle a pris une telle place dans le débat public et puis dans le temps de débat au synode lui-même. Cet article montre que la raison en est que cette question constitue comme un paradigme. La mise en oeuvre de la miséricorde évangélique est inopérante sans changement de doctrine. Or très majoritairement, les pères synodaux ont dit et redit qu’on ne devait ni pouvait changer la doctrine : il suffirait de mieux l’expliquer et, éventuellement par compassion, ne pas être trop regardant sur son application. »

Lire la suite… I. Berten sur Synode famille

Le pape invite les mouvements d’Eglise à ne pas conditionner les consciences

« L’homme d’aujourd’hui vit de sérieux problèmes d’identité et des difficultés à faire ses propres choix. C’est pour cela qu’il a une propension à se faire conditionner, à déléguer aux autres les décisions importantes. Il faut résister à la tentation de se substituer à la liberté des personnes, de les diriger sans attendre qu’elles mûrissent réellement »

http://www.baptises.fr/content/le-pape-invite-les-mouvements-déglise-à-ne-pas-conditionner-les-consciences